Rapport d'investigation : Interroger Om'Akhoul

Aller en bas

Rapport d'investigation : Interroger Om'Akhoul

Message par Ikhlas le Jeu 18 Jan - 8:43

En date du 17éme j, 1er mois, 287


- Mara : évolution, observation et particularité -


La jeune Mara ressent actuellement des changements significatifs dans sa manière de percevoir le rêve mais également dans sa manière de nous percevoir nous, ainsi que notre réalité. Selon la jeune fille, elle ne rêve presque plus et semble avoir du mal à dormir depuis quelques temps. Plus le temps avance, plus sa connexion avec le rêve est forte tandis que celle qu'elle entretient avec notre réalité s'étiole. Actuellement chez Mara, conscience du rêve et conscience de la réalité sont inversées par rapport à notre perception ; Ce qui est de l'autre côté de la fractale devient plus réel, plus présent, et ce qui est de notre coté ( y compris notre organisation et les individus qui la forment ) devient brumeux comme à se réveiller d'un long sommeil où le rêve s'efface petit à petit.

L'enfant présente également des sensations se rapportant au temps qui passe, « au temps qu'il nous reste », de façon plutôt précise. Du sable qui s'égraine au cœur du rêve, tel un sablier qui poursuit sa course.

Les voyages à l'intérieur du rêve épuisent la fillette chaque fois un peu plus, aussi il est recommandé de ne pas abuser de ce pouvoir et de ne s'y rendre qu'en cas de nécessité. Je rappelle que Mara est actuellement notre meilleure alliée et que notre devoir est également de la préserver, de la protéger et de ne pas se servir d'elle à outrance, comme un catalyseur inépuisable. Puisque de toute évidence et selon ses propres révélations, sa magie apparaît comme perturbée ces derniers temps. En conséquence, il est également recommandé de ne pas l'encourager à enchanter n'importe quoi qui ne soit pas d'une utilité capitale pour la mission.

Si lorsqu'elle dort, sont toujours remarquables les circuits de magie oniriques affluant sous sa peau, ceux-ci sont néanmoins beaucoup moins impressionnants qu'auparavant et témoignent de l'épuisement croissant de ses réserves.
 


- Le Rêve : Spécificité et évolution / passé et présent -


A l'origine, le monde du rêve n'était en rien formé. Il n'était qu'un immense espace remplie de courants d'énergie onirique ; une terre vierge et vide à façonner à loisir. Il existait aux origines, bien avant l'arrivée des quatre piliers que nous connaissons, chaotique et changeant. Om'Akhoul fut la première à y être amenée prisonnière et les raisons de cet emprisonnement demeurent floues. Elle apprit à construire à l'intérieur de ce monde fertile selon son propre désir et modeler la matière à sa guise jusqu'à y prendre finalement goût. Ce monde fut crée par la brutalité et la transcendance des émotions les plus fortes et les plus primitives ( probablement parlons-nous là, non pas de l'attribut Divin, mais de la théorie selon laquelle l'esprit transcende la matière ; ce qui est au delà du perceptible et des possibilités de l'entendement ).

Puis arrivèrent Om'Noktull et Om'Kashala, non par contraintes mais par devoir. Ils instaurèrent un nouvel ordre selon leur propre vision personnelle et firent du rêve ce qu'il est actuellement dans la forme que nous lui connaissons. Om'Kashala, à l'instinct maternel protecteur,  eut peur de ce que Om'Akhoul pouvait faire de ce monde là. Om'Noktull se mura dans le silence et entreprit d'étudier cette anomalie. Il semble qu'il se soit passé un certain temps avant qu'Om'Roktu n'arrive lui-même à l'intérieur du rêve, être plein de haine et de douleur dont l'arrivée perturba l'équilibre du rêve, contraignant ainsi les trois autres piliers à faire union pour l'enchaîner.

Actuellement, le vaste château d'or s'est mué en un édifice recouvert d'une substance noire non inerte qui donne la sensation que quelque chose y pullule. Le château paraît respirer et Om'Akhoul juge l'état de son monde comme étant « en grande détresse ». La corruption qui a investit le palais n'a pas épargné la bibliothèque et commence à s'y infiltrer. Om'Noktull, afin de repousser Om'Roktu utilise de fait Mara comme une balise défensive. Selon l'Akhoul, le rêve qui existait déjà auparavant perdurera jusqu'à ce que Om'Roktu trouve le moyen de le détruire. Dans l'immédiat, les actions d'Om'Roktu détruisent, non pas le rêve dans sa globalité, mais l'ordre instauré par les trois autres piliers.
Sous le château, sont entreposés les Bâ des conteurs noirs, en sécurité à l'intérieur de cette gangue de corruption, dont ils se nourrissent. La corruption distillé par Om'Roktu est plus puissante que la magie onirique, mais également plus instable.



- La porte du Rêve ; accès aux palais mentaux -


La porte, l’œil, le miroir ou la fractale ressemble à un miroir brisé composé de milliers d'éclats et d'une multitude d'univers. De l'autre côté, cette ouverture est apparemment personnifiée par cet œil que nous avions pu apercevoir dans le ciel lors de notre dernière visite. C'est à cet endroit, au cœur de rêve, au centre de la fractale, que se trouve les accès aux palais mentaux des voyageurs du rêve, les nôtres et ceux des conteurs noirs.
Selon Mara, nous passons par la fractale à chaque voyage dans le rêve, sans cependant nous y arrêter. Tout en assurant que c'est bien à cet endroit que nous serions en mesure d'obtenir plus de force pour combattre à l'intérieur du rêve, la fillette révèle néanmoins qu'à chacun de nos passages par la fractale, nous laissons un peu de nous-même à l'entrée comme, je cite, « si nous étions trop gros pour rentrer dans une bouteille ». Selon l'enfant, en se faufilant du bon côté de la porte, nous serions en mesure de récupérer cette partie de nous-même.

De manière générale, Mara et Akhala affirme que nos Bâ ne sont rien de plus que des souvenirs de nous-même que nous laissons dans le rêve. Ces Bâ ont des similitudes avec des entités spectrales que nous connaissons mieux, c'est à dire des « véhicules » de transport aux forces et implications limitées car non entier : « l'ombre de nous-même ». N'étant rien de plus que des enveloppes vides lorsque nous ne rêvons pas, aux yeux vitreux et à l'attitude parfaitement inerte, ces corps d'emprunts sont de faible constitution, faisant craindre à l'Akhoul que les prochaines épreuves au cœur du château ne signent également la mort de nos enveloppes. Ainsi il paraît possible de s'introduire dans le rêve par la fractale, en voyageant au cœur de ce multivers, en exploitant ce que l'Akhoul nomme « la déchirure » et Mara « la faille ». C'est à cette frontière que les palais mentaux sont les plus vulnérables. Pour cette visite, j'ai d'ailleurs pris pieds dans le palais mental de Mara, presque entièrement semblable à la Cave et dont le cœur si situe dans la Salle d'Appel, avec certains détails en plus rappelant l'intérieur d'une psyché.

Cependant cette intrusion n'est pas sans conséquence puisqu'il semble que distiller l’entièreté de nos âmes dans cette épreuve, afin d'en accroître nos forces et nos pouvoirs, soit dépendante de la loi du Talion, à savoir « Œil pour œil, dent pour dent ».



- Dan et l'Akhoul -


Om'Akhoul étant de nature insidieuse et en tous points mystique, jusque dans ses propos, les informations récoltées à ce sujet sont jugées comme hypothétiques, incertaines et incomplètes. Il apparaît difficile de monopoliser la concentration d'Akhala sur de tels sujets, en raison je pense d'une in-volonté de sa part à se souvenir. Principalement. Par ailleurs, l'Akhoul semble s'épanouir franchement dans ce decorum chaotique et témoigne d'une confiance en elle plus franche que lors de notre dernière rencontre où elle ne goûtait pas encore sa liberté.

Selon ses propos, le prénom de ce Dan lui évoqua tout d'abord des sentiments de pitié et de lâcheté. En fouillant dans ses souvenirs épars, elle affirma l'avoir « oublié » et se rappela d'un homme terrifié puis rongé par le regret. Il a visiblement entreprit de pourchasser Om'Akhoul, croyant être en devoir de mettre fin à ses souffrances, par culpabilité de l'avoir abandonné. Visiblement, Om'Akhoul considère que sa mort lui fut un répit à une quête sans fin. Bien entendu, il s'agit probablement également d'une vengeance de sa part.
Elle a affirmé qu'elle l'aimait et, je cite, « cela m'a bisé...a sapé toutes mes raisons de vivre... ». J'en déduis que ce qui devait les lier fut au moins suffisamment fort pour générer des sentiments aussi puissants par la suite, sans pour autant pouvoir prouver qu'ils fussent amants, proches amis ou quoi que ce soit d'autre.

Selon mon propre avis, je ne considère pas ce fait comme impossible, puisqu'il apparaît pertinent qu'Om'Akhoul ait agit auprès de Dan, appartenant à l'unité Vigilo, de la même façon qu'auprès de ma personne. Selon les propos d'Om'Akhoul, Dan avait « une autre saveur », ce qui semble être également mon cas selon sa perception personnelle. Il n'est pas déconstruit de penser qu'elle ait pu l'approcher pour en faire son champion et que celui-ci s'en soit éprit d'une certaine façon, avant d'être rappelé à son devoir par la raison, l'ait trahit ou se soit servit d'elle, ou encore qu'il l'ait repoussé. Il me paraît également possible qu'il ait vu la véritable forme de l'Akhoul et n'ait pu le supporter jusqu'à en être lui-même hanté, ce que je peux aisément comprendre. Par ailleurs, Om'Akhoul semble mettre un certain soin dans les formes par lesquelles elle m'apparaît et je ne crois pas qu'il s'agisse d'inutile coquetterie féminine.


L'avis d'Om'Akhoul concernant Vigilo est assez simple ; leurs objectifs visaient à détruire sans sommation. A été employé le terme "d'extermination". Elle a également parlé de quelque chose qui me demeure brumeux quant à sa relation avec Dan et Vigilo et qui se tient en ces termes précis " Dan, Vigilo... J'ai toujours été confronté à eux comme une resucée de mes échecs. Je les ai vu à leur tour échouer. Dan avait une autre saveur..."

Par ailleurs, à la question que je lui posais sur la localisation du troisième marteau, sa réponse fut, je cite, "Sur le cadavre de son porteur, sans doute".


- Notes -


  • "Niris" est le nom caché du rêve.


  • La corruption d'Om'Roktu a un objectif ; annihiler le rêve, l'offrir au néant.

avatar
Ikhlas

Messages : 99
Date d'inscription : 14/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum