Rapport sur les Armes Oniriques

Aller en bas

Rapport sur les Armes Oniriques

Message par Uther Ezeil le Dim 21 Jan - 19:49

Après deux semaines d'études, de remises en état et de tests sur les armes oniriques, voici un rapport préliminaire sur celles-ci.

Les Marteaux de l’évêque Lamouch.



La seule et unique différence entre ces deux marteaux c'est que celui retrouvé au QG de Vigilo comportait le nom de son porteur, Gustavo (le prénom de Lamouch), ce qui n'était pas le cas de celui ramassé sur la dépouille de l'évêque.

Structure physique :

Les deux armes sont similaires. De bonne qualité, le manche est en bois d'if traité, des sillons au niveau du manche ont été tracés pour une meilleure prise en main et des anneaux de serrage permettant à l'arme de tenir unie de façon très efficace.
Le manche est équilibré, et prouve une robustesse très convenable, il semble avoir été renforcé à sa base, et quelques échardes au bout de ce dernier trahissent d'anciennes réparations. Le métal semble être raffiné, ouvragé, c'est un acier solide, en tout cas pour ce qui constitue la base de la partie contondante. Cette partie qui d'ailleurs semble avoir étrangement très peu servie. Cependant, le haut de la masse ainsi que son centre semble être particulièrement usée, ayant bien plus subi les affres du temps. Le centre de la masse renferme une pierre noire.

Informations magiques et oniriques et symboles :

Le manche est enchanté, il s'en dégage une légère énergie blanchâtre. Sur le manche sont gravés les mots « vigilo confido »
Sur le bout du manche est inscrite une rune en forme d’œil, la rune de piège. Elle est gravée à l'envers. Une fois le marteau posé sur la tête elle se retrouve à l'endroit. Ce qui explique l'usure sur la partie supérieure de la tête du marteau à l'inverse du restant de l'arme.
Nous savons grâce aux documents retrouvés au QG de Vigilo que les marteaux servent de piège mobile à une créature onirique et qu'ils doivent être au nombre de trois. Nous en avons deux.
Il est à noter que le marteau n'est pas prévu pour servir d'arme de guerre. Nous avons d'ailleurs constaté que Lamouch s'en servait plus comme un sceptre ou un catalyseur que comme une arme de combat.

Forge occulte, études et recherches :

Les deux marteaux sont utilisables, après un peu d'entretien effectué, ils sont fonctionnels. Cependant la nature singulière de ce marteau et sa fabrication qui semble ancienne le rend difficile à reproduire. Il nous faut trouver un troisième marteau afin de pouvoir utiliser ce piège.
Nous n'avons cependant pas d'informations actuellement sur la localisation de ce troisième marteau.
Ikhlas ayant interrogé Om'Akhoul à ce sujet une réponse très évasive lui a été donnée : « Sur le cadavre de son porteur, sans doute » Le porteur que nous connaissions de ces marteaux était l'évêque Lamouch. Nous l'avons vu mourir devant nous et j'ai moi-même récupéré le marteau sur sa dépouille. Cependant, les runes de pièges fonctionnant par trois, et étant donné qu'il est difficile de se balader avec trois marteaux d'arme, sachant qui plus est que nous avons retrouvé des armes appartenant à tous les membres du dernier groupe Vigilo sauf celle de Dan, il est possible de penser que : soit Dan était un des porteurs et dans ce cas il nous faudrait apprendre s'il avait un marteau, et où il est passé après sa mort, et s'il n'a pas été enterré avec les restes de sa dépouille, soit il y a un marteau d'un porteur d'une équipe plus ancienne de Vigilo, et dans ce cas la il nous faudrait enquêter sur leurs tombes ou leurs lieux de mort afin de voir si on peut retrouver cette arme.

La Claymore du valencien Al'Razad :



Structure physique :

Une épée imposante avec une garde étendue, elle semble avoir été forgée sur mesure par des méthodes de forge Valencienne. Un sceau de Valencia est d'ailleurs présent sur la lame.
Le métal est assez commun. De l'acier de qualité moyenne. A en étudier la qualité de forge, et sa structure globale, il s'agissait probablement d'une arme expérimentale. Quelques petites imperfections et peu affûtée.

Informations magiques et oniriques et symboles :

Le nom de son porteur est gravé  Al'Razad, référencé dans la dernière équipe Vigilo, celle de 235 sous le nom d'Al'Razad Akenha il est noté en disparu. L'équipe Vigilo remontant à 52 ans, et lui devant avoir a minima une vingtaine d'année à ce moment-là, ce qui nous amène à penser qu'il aurait plus de 70 ans à ce jour, et vu qu'il ne semble pas elfe, on peut légitimement penser qu'il est mort.
Sur la lame donc le sceau de Valencia d'un côté, et la phrase de conte : «Le coup prochain du guerrier devint alors titanesque et sa lame s'abattit avec une telle force qu'il put séparer en deux une montagne» Étant donné ce qui est inscrit, je reconnais n'avoir pas testé l'arme de crainte de détruire la moitié de la ville à ce jour.
Elle comporte donc une rune de stockage, chargée au moment de ce rapport qui provoque donc l'effet bleu onirique que nous connaissons bien sur toute la lame.
En étudiant la rune, le concepteur de l'arme avait développé un mécanisme astucieux afin de barrer la rune. Un loquet déclenche une partie amovible au centre de la rune de stockage qui la barre en la faisant coulisser.

Forge occulte, études et recherches :

Si l'arme est d'une qualité moyenne, celle-ci semble faire partie des armes que je peux améliorer et reforger, refaire le fil pour la rendre efficace. Elle fera l'objet de mes prochains travaux avec certaines autres. L'arme reste fonctionnelle.

La Rapière de Skouik



Structure physique :

La qualité des métaux utilisés pour cette arme est de piètre qualité, un simple fer, même s'il semble avoir été entretenu. Il semble s'agir là encore d'une arme expérimentale. Il est à noter qu'elle a été forgée et reforgée un certain nombre de fois en atteste la phrase sur la lame qui a été réécrite elle aussi plusieurs fois.
C'est une rapière à lame courte, ce qui laisse à penser que le bretteur était d'une petite taille. Elle est très légère et semble avoir été créée pour une utilisation agile, simple et efficace.
On note cependant que le forgeron, ou le porteur testé de creuser le manche, plusieurs fois, sans succès. Il est aisé de comprendre que le manche creux aurait fragilisé l'intégrité de la structure du manche et il serait devenu cassant. Le trou a donc été rebouché.

Informations magiques et oniriques et symboles :

Le nom de son porteur Skouik a, la aussi, été gravé membre de l'équipe Vigilo de 235 il est noté dans nos documents comme « disparu », ainsi que la phrase d'effet : « Dans la plus grande des hâtes, le bretteur à la rapière se retrouva en sécurité en arrière ! »
Concernant la rune elle a été gravée assez maladroitement par rapport aux autres armes. Mais elle fonctionne quand même. Nous avons testé l'arme avec William, l'effet se produit et semble accueillir assez de magie onirique dans la rune de stockage gravée sur le manche pour deux utilisations. Cependant la rune ne comporte pas de mécanisme d'activation pour la barrer comme pour certaines autres armes, il semble y avoir besoin d'une pointe ou d'un silex, ce qui de ce fait rend l'arme peu pratique en cas de réflexe bien qu'une tentative de rendre une partie du manche coulissant afin de pouvoir briser la rune semble avoir été en projet mais là encore c'est un projet inachevé.

Forge occulte, études et recherches :

Étant donné les informations recueillies, le nom de Skouik, la petite stature du bretteur, la rune gravée maladroitement, je pense qu'il ne s'agissait pas ici d'un humain ou d'un elfe mais d'une créature de petite taille. Gobelin ou loutre peut-être.
A la vue de la structure de l'arme je peux facilement la renforcer, voire même allonger la lame au besoin afin qu'elle corresponde aux standards de taille pour Tezca que ce soit pour la lame ou le manche. Je dois pouvoir également terminer le travail préliminaire sur le manche coulissant permettant de barrer la rune afin que celle-ci soit viable.

Les arbalètes de Delyla Tossil :



Il est à noter ici que les deux arbalètes sont à des stades d'évolution et d'élaboration différentes. La première confiée par William semble bien plus avancée que la seconde celle remise par Sadusga.
La seconde semblant être la version expérimentale de la première, je vais donc principalement développer l'étude de celle en métal déjà parce qu'elle est plus avancée, et dans un second temps afin d’améliorer celle tout en bois.

Structure physique :

Il s'agit d'arbalètes de poing faites pour être utilisées d'une seule main, un porteur expérimenté et ambidextre pouvant donc en utiliser une dans chaque main. Des carreaux plus court que pour des arbalètes standard.
La majorité de la structure de l'arbalète est en métal. Là encore on reste sur de l'acier standard de qualité moyenne. La crosse est faites en bois d'une qualité commune et quelconque.
L'étude des deux arbalètes laisse à penser que, là encore, que Vigilo était toujours à la recherche d'amélioration de leurs armes.

Informations magiques et oniriques et symboles :

Le nom de sa porteuse Delyla est gravé sur chacune des armes. Il s'agit de Delyla Tossil, de la famille Tossil qui semble avoir hérité du fardeau Vigilo de génération en génération et dont la dernière descendante connue, Maridah, doit épouser Kaspar Bensalem, le mariage qui nous intéresse.
La phrase d'effet est : «Le carreau vola droit et trouva sa cible»
Concernant la rune, il s'agit d'un dispositif ingénieux. La rune est à hauteur du pouce quand on maintient la crosse ce qui permet en même temps d'appuyer sur la gâchette et d'activer la rune via une plaque coulissante qui permet de briser la rune du stockage comme sur les armes à feu. Le procédé est élaboré et ingénieux.

Forge occulte, études et recherches :

Il s'agit d'une des armes les plus abouties que nous ayons trouvées. Une des plus développées.  Pas encore put tester son effet pour en évaluer l'efficacité ainsi que le nombre de charges disponibles, elle reste une arme s'approchant d'une conception définitive.
J'ai travaillé avec Quodha pour la démonter et l'étudier de près, et nous en avons dressé des plans extrêmement précis qui me permettront de la reproduire, et également de reproduire le mécanisme d'activation de la rune que je devrai même pouvoir reporter sur d'autres armes de jet. Il n'y avait pas de carreaux avec les deux arbalètes mais suite à une utilisation normale, n'importe quel carreau aux bonnes dimensions peut-être utilisé.

Les Dagues de Wrandal :



Structure physique :

Les deux dagues sont parfaitement identiques, et ont probablement été forgées en même temps pour la même personne, un guerrier parfaitement entraîné au combat rapproché et ambidextre.
Les lames sont en acier de bonne qualité et aiguisées, le manche a été sculpté en forme de chouette. Des petites gemmes font office d'yeux sans qu'il y ait été révélé d'effets particuliers sur les pierres ou la sculpture. Il s'agit d'une des armes les plus abouties et proche d'une conception définitive.
Le manche est creux et escamotable.

Informations magiques et oniriques et symboles :

Le nom de la porteuse est gravé sur l'arme. D'après les registres de Vigilo il s'agit de Wrandal dit «la chouette» considérée également disparue. Le surnom est raccord avec les sculptures sur les manches.
Effet : "Le porteur de la dague disparut dans les ombres".
Curiosité par rapport aux autres armes, l'effet ici n'est pas gravé à même l'arme, mais écrit sur un parchemin qui est roulé dans le manche escamotable, ce qui est intéressant, étant donné que l'effet fonctionne pour l'avoir testé moi-même, c'est qu'on doit pouvoir de fait préparer plusieurs messages avec des effets différents et les inter changer en fonction des nécessités. Dans notre cas ici, les deux possèdent le même effet.
Concernant la rune de stockage gravée en haut du manche, celle-ci n'a aucun système permettant de la barrer. Cependant des armes prévues pour quelqu'un de parfaitement ambidextre et portant les deux dagues, le système d'activation est simple, une dague barrant la rune de l'autre du bout de la lame.

Forge occulte, études et recherches :

Ces dagues semblent être donc avec l'arbalète en métal, les armes les plus proches de leur finition.
Une qualité correcte, et un effet testé par moi-même. On en devient invisible à l’œil en fait, durant une trentaine de seconde. On peut donc utiliser deux fois l'effet, une fois par dague. Durant cet instant d'invisibilité où William et Mara m'ont donc perdu de vue, on garde cependant la même consistance, et les objets également. On ne peut pas les traverser. Pour avoir touché William durant cet effet et m'être déplacé et assis sur une chaise afin de vérifier cela.
Il serait intéressant après réflexion, de tester l'arme à nouveau afin de savoir si William par l'intermédiaire de son miroir peut quand même voir l'invisible. Nous ne savons pas cependant à ce jour si les créatures dotées de magie onirique sont réceptives ou pas à cette invisibilité.

Le Bouclier d'Uther :



Structure physique :

Un bouclier dans un alliage mêlant le vanadium et le mithril forgé par mes propres soins.

Informations magiques et oniriques et symboles :

Une rune de stockage à l'intérieur du bouclier. Un mécanisme en cours d'élaboration avec une pointe coulissante permettant de barrer la rune d'un simple geste de la main tenant le bouclier.
La phrase d'effet : "Brandissant le pavois, c'est alors qu'un dôme bouclier invisible et impénétrable de l'extérieur vint se former autour de lui"

Forge occulte, études et recherches :

J'ai forgé ce bouclier afin de voir s'il était possible que je crée directement certaines armes ou si j'étais passé a côté d'un élément déclencheur sur les précédentes permettant cette activation au cours de mon expertise.
Le bouclier est un alliage entre le vanadium qui est le métal le plus résistant existant, et le mithril qui en plus d'être résistant à une vertu native d'amplifier le pouvoir des autres métaux, des enchantements et de la magie.
Nous nous sommes donc rendu dans un endroit isolé avec William et Mara afin de procéder au test après vérification de la rune et le chargement de celle-ci. Étant un premier test, je ne savais pas quel pourrait être le rayon d'action du dôme, sa durée, et sa puissance.
William a donc tiré dans ma direction avec une arbalète une fois la rune barrée et nous avons été satisfait de constater que ça fonctionnait. Une distorsion bleutée s'est produite autour de moi, créant un dôme d'environ trois mètres de rayon durant six secondes avant que la magie onirique de la rune de stockage ne soit totalement consommée. Le carreau a été parfaitement dévié par le dôme.
Le but initial de cet effet était de pouvoir créer une protection pour le groupe qui empêcherait les attaques extérieures sans pour autant empêcher nos attaques de l'intérieur de frapper l'ennemi.
Le prochain test portera sur la possibilité d'augmenter le rayon d'action et la durée du dôme en chargeant plusieurs runes de stockages. On sait que l'accumulation de runes de stockages a déjà été pratiquée sur les scribes que nous avons tués, sur leur torse, six runes de stockages alimentaient la rune d'activation de l'enveloppe du scribe.

Conclusion préliminaires et suite des travaux et expériences :

Les Marteaux : Il nous faut trouver le troisième. Investigation à prévoir selon les informations évasives de l'Akhoul afin de disposer du piège mobile.
La Claymore : vider la rune grâce à une rune de piège, puis refonte de la lame pour une qualité supérieure. A voir si je ne tente pas de graver directement une des deux miennes.
La Rapière : Reforgeable. Il faut refaire la lame, que je peux allonger pour une taille plus conforme à la taille de Tezca si elle souhaite la conserver. Solidification sur la poignée, et refaire la rune proprement ainsi que le système coulissant permettant de la briser.
Les Arbalètes : Concernant celle en bois et métal, peu de travail à faire dessus. J'ai déjà fait la remise en état, je forgerai les carreaux en métal. Cette arme est fonctionnelle, et nous pouvons même la reproduire avec Quodha.
Concernant la seconde arbalète, celle tout en bois de Sadusga, à voir si elle veut et sait s'en servir. Une arbalète de point nécessite un certain entraînement au poids comme à la visée. Étant donné que je peux forger d'autres armes, merci de me dire Sadusga si tu préfères un autre type d'arme à celle-ci que je ne travaille pas dessus pour rien, une arbalète demande beaucoup de travail.
Les Dagues : Elles sont parfaitement fonctionnelles. Un peu d'entretien à faire dessus. Cependant ce sont des armes pour des combattants confirmés et et parfaitement ambidextres elles sont équilibrées pour être utilisées par le même porteur et seraient plus adaptées à Kahelyha ou à Tezca. Je te laisse voir et me prévenir si tu souhaites une arme plus conforme à tes capacités.
Le Bouclier : Tests supplémentaires à venir.

Pour tous, il m'est donc a priori possible de créer des armes oniriques pour chacun de vous, adaptées à vos styles et vos connaissances martiales. Si celles que vous avez vous conviennent, prévenez moi que je fasse les améliorations nécessaires dessus. Si ce n'est pas le cas, merci de venir me voir en ayant choisi votre arme, ainsi que l'effet désiré. N'oubliez pas que plus l'effet est puissant, plus il consomme d’énergie rapidement. Trop puissant, l'effet peut même ne pas se produire. Restez mesurés et l'effet pourra même être utilisé plusieurs fois comme c'est le cas avec la rapière.
Prévenez-moi également le plus tôt possible, la forge demande du temps et du travail, je ne pourrai pas forger une arme du jour pour le lendemain.
Pour Bondoulfe et Ikhlas, il me faudra vous rencontrer à ce sujet.

PS : Merci de ne procéder à aucun essai de vos armes oniriques en extérieur. Le test d'hier s'il a été concluant avec le bouclier a donné une sensation étrange à Mara, comme si on nous observait ou qu'on avait attiré quelque chose William a constaté avec son miroir qu'il restait un résidu du bouclier onirique persistant après la fin de l'effet. On est donc promptement rentré finir les tests en intérieur.
avatar
Uther Ezeil

Messages : 92
Date d'inscription : 06/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport sur les Armes Oniriques

Message par Rokuchan le Lun 22 Jan - 20:22

Un mot sera laissé, par Sadusga, à la suite du rapport, sur un morceau de papier rajouté.

Spoiler:

Merci Uther pour ce travail.
J'ai plutôt l'idée d'un bâton, si tu peux, il faudra que je te vois à la fin pour y insuffler de la magie afin qu'il devienne artefact.
L'effet sera simple "Le sort lancé touche alors sa cible, de plein fouet".
Si tu veux que l'on en parle, je peux te voir mercredi si tu es là. Sinon, on en discute une autre fois, sans soucis.
Sadusga
avatar
Rokuchan

Messages : 66
Date d'inscription : 06/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport sur les Armes Oniriques

Message par Uther Ezeil le Lun 5 Fév - 20:39

Second rapport sur les Armes Oniriques.
Le 5ème jour du mois du Berserker 287
Uther Ezeil.


Un remerciement à Quodha qui m'a bien aidé sur l'optimisation des mécanismes pour barrer les runes.

La Claymore : Objectif : vider la rune grâce à une rune de piège, puis refonte de la lame pour une qualité supérieure. A voir si je ne tente pas de graver directement une des deux miennes.

Réalisation : La poignée et la garde étant en bon état et d'une qualité correcte, j'ai retravaillé la lame en la renforçant au vanadium et en réinscrivant fidèlement le même effet. Toujours non testé. L'arme est fonctionnelle.

La Rapière : Objectif : Reforgeable. Il faut refaire la lame, que je peux allonger pour une taille plus conforme à la taille de Tezca si elle souhaite la conserver. Solidification sur la poignée, et refaire la rune proprement ainsi que le système coulissant permettant de la briser.

Réalisation : Le gros morceau, celle qui m'a demandé le plus de travail. J'ai refait intégralement la lame. En vanadium, et je l'ai allongée. La poignée a été allongée également pour convenir au standard d'une personne adulte de taille moyenne. J'ai également regravé la rune qui avait été dessinée trop grossièrement, me méfiant d'un éventuel effet négatif par une rune malfaite. Le mécanisme pour la barrer est à présent utilisable d'un simple mouvement du pouce, l'effet a été regravé à l'identique. J'ai utilisé moi--même cette arme contre deux des serviteurs monstrueux que nous avons combattus lors du mariage d'Altinova. L'arme est fonctionnelle.

Les Arbalètes : Objectif : Concernant celle en bois et métal, peu de travail à faire dessus. J'ai déjà fait la remise en état, je forgerai les carreaux en métal. Cette arme est fonctionnelle, et nous pouvons même la reproduire avec Quodha.
Concernant la seconde arbalète, celle tout en bois de Sadusga, à voir si elle veut et sait s'en servir. Une arbalète de point nécessite un certain entraînement au poids comme à la visée. Étant donné que je peux forger d'autres armes, merci de me dire Sadusga si tu préfères un autre type d'arme à celle-ci que je ne travaille pas dessus pour rien, une arbalète demande beaucoup de travail.

Réalisation : L'arbalète en métal et en bois étant fonctionnelle, j'ai forgé une vingtaine de carreaux en vanadium adaptée à celle-ci. L'arme est fonctionnelle.
N'ayant pas eu de retour sur quelqu'un qui voudrait utiliser la seconde j'ai remis l'optimisation de celle totalement en bois a plus tard.

Les Dagues : Objectif : Elles sont parfaitement fonctionnelles. Un peu d'entretien à faire dessus. Cependant ce sont des armes pour des combattants confirmés et et parfaitement ambidextres elles sont équilibrées pour être utilisées par le même porteur et seraient plus adaptées à Kahelyha ou à Tezca. Je te laisse voir et me prévenir si tu souhaites une arme plus conforme à tes capacités.

Réalisation : L'entretien avait été réalisé. Les dagues sont en possession de Tharsilla, je ne sais pas si elle a eu l'occasion de les utiliser au combat lors du mariage à Altinova et nous n'avons pas eu l'opportunité d'en discuter depuis. Si tu les as utilisées comme armes normales et si tu as utilisé la rune, je veux bien ton retour à ce sujet s'il te plaît.

Le Bouclier : Objectif : Tests supplémentaires à venir.

Réalisation : J'ai utilisé le bouclier au combat de manière habituelle sans noter quoi que ce soit de particulier. Etant donné l'effet relativement court encore de sa capacité, j'attendrai de le tester en situation réelle pour savoir quoi améliorer.

Tests et analyses des bracelets et du collier de la forme d'Alshédyr rencontré à Altinova :

L'étude de l'attirail du conteur m'a pris pas mal de temps. Si la matière pouvait ressembler à de l'or quand il portait cet équipement, il semblerait qu'une fois détaché, le métal se soit mis à perdre sa structure et son intégrité. Le métal s'est dégradé et oxydé très rapidement. Ayant fait les tests le lendemain, ce qui était écrit à l'intérieur de ceux-ci n'était déjà plus visible. j'ai pu cependant relever une rune de stockage sur chacun d'eux. Une telle détèrioration et rouille d'un métal sont totalement anormales. Je n'ai pas d'explication à ce sujet pour l'heure, cependant si nous venions à recroiser ce type de forme et à récupérer ce type d'équipement, merci de relever immédiatement les inscriptions et les runes présentes afin de ne pas perdre d'informations.

Projets et expériences à venir :

Demande de Tharsilla et Tezca : La pierre "de faille".
Objectif : Taille de la pierre en neuf gemmes à sertir sur des anneaux.
Réalisation : attente du rapport de Tezca sur la pierre, et les objectifs d'utilisation.

Demande de Tharsilla : Etude du Medaillon bleuté en possession de Sadusga.
Etude prévue le 5ème jour du mois du Berserker 287.

Etudes sur la multiplication de runes sur le même objet et sur la taille des runes.
En cours.

Création de diverses pièces d'équipement et d'armures avec des runes et tests.
En cours.

PS : La demande du bâton de Sadusga ayant été annulée, je reste en l'attente de vos demandes sur les équipements oniriques.
avatar
Uther Ezeil

Messages : 92
Date d'inscription : 06/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport sur les Armes Oniriques

Message par Tharsilla Aymon le Lun 5 Fév - 23:53

Un mot aura fleuri dans la nuit, à l'heure où la Cave respire du souffle de ses artefacts.

Je vais garder les dagues, c'est ce qui me convient le mieux. L'utilisation face à Mille-Visages a été concluante, je t'en parlerai à l'occasion.
avatar
Tharsilla Aymon

Messages : 122
Date d'inscription : 13/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport sur les Armes Oniriques

Message par Ikhlas le Mar 13 Fév - 2:16

- Fonctionnement des anneaux -

L'anneau de Meridah est en réalité une faille du rêve maîtrisée. Pour ce faire, il suffit de mettre l'anneau en relation avec le conteur, manipulation dangereuse s'il en est, puisque le principe est d'utiliser l'essence du conteur. Plus précisément, l'anneau doit être mis en relation avec son Bâ afin d'amplifier ses capacités.

De fait la faille est constitué d'énergie onirique propre au conteur en question et crée ces bulles oniriques que nous connaissons très bien et qui sont empruntes de l'identité de ceux qui les génèrent. Plaquer l'anneau contre la tempe d'un conteur permet de projeter une de ces bulle onirique rattaché à l'esprit du conteur en question en amplifiant sa psychés. Processus évidemment dangereux sur les esprits les plus dérangés.
avatar
Ikhlas

Messages : 99
Date d'inscription : 14/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport sur les Armes Oniriques

Message par Uther Ezeil le Mer 4 Avr - 17:09

Les tests ont été multiples et les réussites nombreuses.

Les matériaux : Plus la matière est dense, plus la rune de stockage gravée est capable de retenir d'énergie onirique. Le vanadium a donc été privilégié dans la majorité des cas.

Le marteau de forge : J'ai créé, à des fins de tests, un marteau de forge, sur lequel était gravé une rune de stockage avec la gravure : "Chaque arme forgée par ce marteau deviendra une arme mortelle pour Coléoptys et ses sbires"



Les Anneaux de Contrôle : Après les explications de Meridah, nous savions qu'il nous fallait deux pierres de failles. Une pour ouvrir la brèche, la seconde à tailler pour en fabriquer les anneaux de contrôle. Une fois acquis la pierre dans le bâton de Khafar, la première pierre de faille a été taillée conformément aux consignes de Meridah et en ayant étudié son propre anneau. Sur les montures en vanadium ont été enchassé les fragments de pierre de faille.
Sept anneaux furent forgés, pour les six porteurs de la marque et un pour Bondoulfe, la monture ayant été crée avant sa rupture avec le monde onirique.



La boîte piège : La boîte piège est une idée qui m'est venue pour tenter d'aspirer au départ une partie de l'essence onirique d'Al'Shédyr afin de l'affaiblir et de nous créer peut-être une réserve de magie onirique pour nous afin de recharger nos équipements et pouvoirs. Finalement, la seule et unique utilisation à ce jour a été pour aspirer la corruption d'Ikhlas pendant sa mutation, ce qui, combiné avec notre essence onirique, nous a permis de rendre à Ikhlas son apparence naturelle.
Il s'agit d'une boîte en plomb, au couvercle amovible. Des runes de stockage sont gravées sur chaque face interne. Il ne reste plus qu'à graver la phrase sur le couvercle et à barrer la rune.
Une nouvelle boîte a été forgée pour notre voyage à Valencia. La première étant inutilisable, n'ayant pas encore trouvé un moyen de la purger, elle est scellée dans une boîte de confinement fermée à clef au fin fond de la crypte.

L'Arsenal Onirique :

William :

La Lame Onirique de William : La lame a été également faite en vanadium et équilibrée pour son style martial.
Gravure : "Ka'Fatalys Al'Shedyr"



Les balles oniriques : 20 balles furent forgées par le forgeron avec l'assistance du géant artilleur. Chaque balle ayant sa propre rune et sa gravure : "A l'impact sur sa cible, la balle se fragmentera"
A ma connaissance une seule a été utilisée, contre le renifleur dans les marécages de Glish. Il en reste donc 19.

Tharsilla :

La griffe de Tharsilla : Elle a été faite en vanadium selon les principes de forge des catalyseurs de tarif. Alliant donc l'énergie sombre des sorcières de Tarif et la magie onirique. Tranchante et aiguisée elle est aussi efficace en arme martiale classique.



Tezca :

La lame elfique : L'une des rares armes non forgées en vanadium, mais dans un alliage elfique. Une épée courte dans le pur style traditionnel elfique au niveau du poids, de l'équilibre, de la garde et des courbures. C'est une lame vampirique. A la forge il a été constaté que la magie onirique est d'un bleu plus foncé. Peut-être lié à ce côté vampirique.
Gravure : "chaque coup aspire de l'énergie de la cible pour régénérer la porteuse"



Sadusga :

Le kopesh de Sadusga : il a été fabriqué en acier medhien. L'acier un peu moins dense que le vanadium, mais plus malléable à travailler pour la façonner afin d'offrir le moins de temps possible d'adaptation à combattre.
Gravure : "Pratakah Niris Esaa"



Uther :

Le Bouclier Onirique : Première vraie création en forge occulte onirique, un alliage de vanadium et de mithril dans lequel il a gravé une grande rune de stockage sur toute la face intérieure avec la gravure : "Brandissant le pavois, c'est alors qu'un dôme bouclier invisible et impénétrable de l'extérieur vint se former autour de lui"
Les effets furent concluants et progressifs. Un dôme de deux mètres pour une durée de six secondes lors de notre premier test avec Will et Mara, la première utilisation sur le terrain fut bien plus concluante. Renforcé par les énergies onriques de Will et Mara lors de la chute de la bibliothèque de Norcturnal, celui-ci dura de longues minutes et approcha les cinq mètres de diamètre.
Lors de la seconde utilisation dans la ville de Rune contre la créature que nous ne pouvions contrôler alors que le mur de brume nous bloquait le passage, le bouclier dura plusieurs minutes avec ma seule énergie.
La troisième utilisation, dans la fractale lors de l'éveil de Coleoptys dans le rêve, j'ai découvert que je pouvais me déplacer en gardant le dome actif, ce qui nous a permis de nous enfuir sans trop de dommages.



Les gantelets Oniriques : L'époque où je continuai les expérimentations. Fasciné par certains effets des armes de Vigilo, une rune de stockage fut forgé sur chacun des gantelets, avec des effets différents.
Sur le gantelet gauche, celui qui porte le bouclier : "Dans la plus grande des hâtes, le porteur du gantelet se téléportera"
Sur le droit, qui tient la lame : "L'arme tenue par ce gantelet frappa et blessa mortellement le matériel comme l'immatériel, le physique comme l'onirique."



La lame maitre d'Uther : Première lame forgée par le marteau onirique juste après sa conception pour en tester les effets, elle fut plus qu'un test, une découverte. Ayant gravé peut-être plus par fétichisme que pour un effet les deux mots "Pour Mara", la lame a trouvé une résonance, un écho, celle-ci se retrouvant plus puissante quand Mara est proche, sa magie onirique devenant une sorte de flamme bleue au lieu d'une simple lueur. C'est l'arme étalon qui m'a permis de découvrir les secrets de la forge onirique.



La grenade incendiaire : Une grenade onirique fabriquée avec Quodha. Une rune de stockage est gravée dessus ainsi que la phrase : "A l'impact, le feu se transformera en une colonne de flammes ardentes". Le retrait de la goupille barre immédiatement la rune. N'ayant pu la tester pour des raisons évidentes, je ne l'utiliserai qu'en dernier recours n'ayant pas idée du rayon d'action de celle-ci.
Nombre : 1

Mara :

Le bâton de combat de Mara : en acier médhien teinté de blanc, une rune de stockage a été gravée dessus également.

avatar
Uther Ezeil

Messages : 92
Date d'inscription : 06/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport sur les Armes Oniriques

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum