Rapport d'une visite imprévue de la fractale le 27 eme jour du second mois.

Aller en bas

Rapport d'une visite imprévue de la fractale le 27 eme jour du second mois.

Message par Tezca le Sam 3 Mar - 17:06

L'écriture est pénible et peu soignée. Le Rapport semble avoir été rédigé dans l'urgence par une main mal habituée. Il reste cependant lisible. La première page est plus présentable. On dirait qu'elle a été écrite après les suivantes.

Rapport d'une visite imprévue de la fractale le 27 eme jour du second mois.


Nous avons été attiré à la fractale, Uther, Sadusga et moi.

Cela ressemblait à un château. Il y avait plein de miroirs partout.

Au centre de la salle il y avait un sablier immense dont la base était brisée. Le sable était par terre et des êtres reptiliens semblaient bloqués dans une stase temporelle.


J'ai regardé dans les miroirs. Beaucoup me montraient Kafarr sacrifiant des personnes pour le rêve.
Un m'a montré Will, un autre m'a montré Thars.

Je comprend le geste et la nécessité. Surtout avec les incertitudes qui gravitent autour.
Personnellement je ne peux m'y résoudre. Ce serais voler la déesse. Voler une âme au cycle. Devenir ce que je déteste en quelque sorte.
Je reste quand même extrêmement choquée d'avoir dut l'apprendre ainsi.

J'ai vu un aperçu du conte des deux sacrifices. Les choses que j'ai vu dans la fractale me semblent importantes...Et j'ai peur de ne pas avoir fait tout les liens...Du coup je veux être la plus précise possible et je vais donc les consigner ici.

-Un morceau de papier cousu recouvre le passage-:
-Un morceau de papier cousu recouvre le passage-

-Dans le premier miroire. Un vieil homme endormit...il attend la mort, car il sait qu'elle arrive... Une ombre entre alors dans sa chambre et enlève sa capuche. C'est Tharsilla.
Elle empoisonne méthodiquement le vieil homme...Puis alors qu'il agonise, il se change...il devient un autre homme, un homme perdu...apeuré...

La vision se trouble un instant.

L'homme se retrouve dans un conte, ou il semble enfermé pour l’éternité. C'est une vision déchirante...il appelle sa fille...qui ne viendra jamais.

-Dans le second miroirs. Un homme au sol, au dessus de lui, William. Je reconnais l'homme que j'avais vu au sol ce soir la. William lui tranche la gorge avec hâte.

La vision devient floue.

L'homme se retrouve ensuite seul à une table de banquet gigantesque... Il s’empiffre sans sembler pouvoir s'arrêter. Il commence alors a pleurer de douleur.

-Fin du morceau de papier-

Nous avons ensuite entendu une voix androgyne. J'ai reconnu celle du sphinx. Chacun de nous semblait entendre une part différente de la phrase, j'ai tenté de les remettre dans l'ordre.

T: Le pacte est rompu (il semble parler du sablier)
S: Et a présent sa prison décrépit
U: Le dernier Espoir.

T: J'ai gardé cet endroit, repoussé ceux qui voulaient le détruire.
U Mais maintenant, le sablier est détruit...le cycle est rompu.
S: Al'shedyr a menti.

S: Je suis l'architecte
T: L'entité qui a été invoqué pour contenir le mal
U: Et pendant deux siècles j'ai fais mon devoir, nourri par l'essence des votres.

U: Un rêve si puissant...la parfaite prison pour un être indomptable
S: Une cage qui s'alimentait d'elle-même...mais rien n'est éternel...
T: Les rêves s'estompaient et devenaient cauchemars.

Décision a été fait de rejoindre Mara qui était en hauteur.
Pour ce faire nous devions prendre un long couloir avec un escalier s'arrêtant a des paliers.

Au fur et a mesure de la progression je voyais quelque chose se déplacer à la lisère de mon regard sans arriver à le surprendre.

Les escaliers étaient encombrés par des statues reptiliennes. Beaucoup. Certains semblaient fuir d'autres monter.

Arrivé au second palier j'ai vu l'ombre partir par une porte vers la gauche.
Nous avons décidé de poursuivre notre progression vers Mara qui semblait seule.

Sur le chemin nous avons rencontré des statuée reptilienne parasitées par un genre de Cafard remplaçant leur tête. Elles se sont animés et nous ont attaqué mais nous avons pu nous en débarrasser sans dommage.

En nous retournant nous avons pu constater qu'une multitude de statues étaient désormais parasitées.

L'objectif était de sécuriser la position de Mara. Nous avons donc progréssé en évitant un combat difficile.

Nous avons passé un mur de lierre et sommes tombé sur Mara qui était en compagnie du Sphynx quasiment statufié dans un petit jardin.
Le jardin semblait agir comme un sanctuaire.

Mara nous a expliqué que le sphynx la protège, que c'est elle qui a crée le château de la fractale, et probablement le rêve entier. Et que le cauchemars de Mara hantait la tour.
Elle nous a expliqué que le Sphinx avait perdu sa raison d'être quand le sablier a été détruit. Elle avait peur de nous mais plus maintenant. Mara a demandé au sphinx de nous guider jusqu’à "De l'autre coté du miroir brisé." car c'est du miroir brisé qu'il émergera. C'est le passage entre nos deux monde. La fractale. Et tant que le miroir reste brisé, il est scellé.

A chaque coin du jardin se trouvait une statue de pilier tenant un miroir.
Sadusga s'est dirigée vers Noctu, moi vers Roktu
Uther est resté avec Mara


Miroir de Roktu

Dans le miroir j'ai vu Alkhesyr. Je ressentais une vive tristesse... Une histoire qui recommence... Un destin fatal qui devait être empêché...et une volonté de fer pour que cela n'arrive jamais.
Puis j'ai ressentis une trahison, un vif sentiment de colère, de vengeance...puis une résolution...
J'ai alors entendu une voix. "J'utiliserai cette colère comme une geôle...Et je garderai le démon à l’intérieur...Je refuse qu'un autre tombe...Mara...Niris...Mon âme scindé en deux...Je le garderai ici...de toute ma volonté..."


Miroir de l'Akhoul

Je me suis ensuite avancée vers le miroir de l'Akhoul.

J'ai vu une elfe rousse, un désir de révolte. Puis j'ai entendu une voix. "Vous ne pouvez pas fairre ça à des enfants! Je ne vous laisserai pas faire!" Elle pleure de rage. "Prenez moi à la place!...Mais laissez les vivre!"  Puis un long soupire d'agonie.


Miroir d'Om'Kasha

Je suis allée enfin vers le miroir d'Om'Kasha

J'ai vu une femme presque sauvage chevauchant une panthère géante.
"Père, vous m'avez obligée à tout ça...Mais je dois vous faire une bafouille...J'ai fauté, j'en aime un autre...Et je suis enceinte..."

Des pleurs et des râles de douleurs. La voix reprend en criant.

"Père, vous m'ôteriez la vie pour avoir contredit vos plans! Mon coeur saigne...Fuyez avec moi...Il m'emmène voir des conteurs...Vous serez à votre avantage la bas...Et vous pourrez toujours avoir...Votre petit fils..."

Elle soupire.

"Al'Shédyr...Écoutez moi, soyez un père, une fois dans votre vie..."


Miroir Nocturnal

Je n'ai pas été au miroir de Nocturnal. Sadusga m'en a parlé. Apparemment on y apprend en substance que Nocturnal est l'amant secret de Kashala. Et que leur enfant s'appelle Niris

Fin des miroirs

Il est très intéressant de noter de Kashala veut que son père Alshédyr "Fuit" avec elle. Fuir quoi?

Surtout si on prend en considération quelques objectif étrange d'Alshédyr:

-Il veut qu'on reste vivants. Au point de sauver la vie de Sadusga dans le marais.
-Il veut qu'on le haïsse.
-Il a permis la transcendance de William selon sa propre méthode et celle de Meridah. (en utilisant Kafar)

Au regard de la mission dans les marais, il est probable qu'il nous ai livré Kaspar. Mais je digresse.


Par la suite nous avons aidé Mara à affronter son cauchemars. Une abomination de plusieurs mètres de haut. Un genre de golem de chair.
Le combat s'est mal passé. Il a chargé a travers nos lignes et a réussi a m'attraper en me brisant le dos. Mon don du chacal s'est activé et m'a permise de porter un coup décisif. Mes deux camarade ont saisi l'opportunité et l'ont achevé prestement.

Mara a soigné mon Bâ avec l'aide d'Uhter. Je soupçonne fortement que sans Uther elle se serait beaucoup trop fatiguée.

Dans la tour il y avait nos miroirs. J'ai ainsi vu William récupérer un fusil. Je me suis vue en train de dormir chez moi en ronflant...ou du moins ronronnant.

Nous avons finalement grimpé l'échelle vers le sommet de la tour.
Elle dépassait les nuages.
Nous avons vu en contrebas que toutes les terres autour du château semblaient composées de pattes insectoïdes.
Et surtout...a une cinquantaine de mètre au dessus de nous...un miroir immense. Des fissures sombres le parcourent et il semblait se réparer petit a petit.

Fait surprenant, si Mara n'avais pas de Miroir a elle en bas, Elle a dit avoir vu Coléoptys à travers le miroir du ciel alors que nous ne le voyions pas.
A-t-elle un lien avec Niris?

Finalement nous avons tenté d'endommager le miroir pour gagner du temps.

Le résultat n'a pas été probant. Nos tirs conjoints on détaché un bout de miroir et nous a permis de constater qu'un autre miroir intact était en train de "pousser" sous le miroir endommagé. Un peu comme la peau après un coup de soleil.

Fin du Rapport.

Eclaireuse
Tezca Nerwende Rosendilme.


Dernière édition par Tezca le Dim 4 Mar - 23:43, édité 1 fois
avatar
Tezca

Messages : 47
Date d'inscription : 30/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport d'une visite imprévue de la fractale le 27 eme jour du second mois.

Message par Rokuchan le Dim 4 Mar - 14:38

Une petite annotation aura été ajouté, assez brève, d'une écriture connue :

Miroir de Nocturnal :
J'ai vu un homme de l'ombre apparaître.

J'ai senti un amour caché interdit, secret et intense. Puis, une voix :

"Je t'aime, fuyons loins de ton mariage fantoche, loin de ton père,
je t'apprendrai le conte..."

"Cet enfant, il est nôtre et il paye nos pêchés... Je ferais tout pour le libérer, tu m'entends ? Tout, Kashala."
avatar
Rokuchan

Messages : 66
Date d'inscription : 06/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport d'une visite imprévue de la fractale le 27 eme jour du second mois.

Message par Bondoulfe de Keplan le Mar 6 Mar - 14:00

Une note aura été déposée avec les papiers


Plutôt que de les regrouper avec mes autres notes, je préfère déposer ici mes quelques hypothèses relatives au sujet.

Si j'ai bien saisi la structure telle qu'elle m'a été relatée par ce rapport et les propos de Sadusga, la fractale se compose d'une immense salle couverte de miroirs relatant les derniers instants des sacrifiés. Je ne peux ici exprimer la fureur et la tristesse qui furent les mienne en lisant le nom de Tharsilla, et je ne débattrais pas ici de l'inhumanité et de la monstruosité de faire ce geste en connaissance de cause, mais je n'en pense pas moins et la concernée devrait SÉRIEUSEMENT revoir ses principes et se remettre en question. J'avais bien expliqué à quel point les conséquences de ce geste sont GRAVES.

Pour ce qui est de la fractale donc, cette immense pièce contient les miroirs, les statues, ainsi qu'un sablier brisé en son centre. Un escalier permet ensuite de monter, des miroirs toujours partout, pour arriver dans une cour à l'étage supérieur. Derrière un rideau de lierre, l'on peut trouver un petit jardin avec le sphinx et les statues des quatre piliers, ainsi que les miroirs de ceux-ci. Si l'on traverse ce jardin en soulevant de nouveau le lierre, il est possible de se rendre dans une tour, au bas de laquelle se trouve les miroirs de Tharsilla, William, Ikhlas, Sadusga et Tezca. Je suppose que doivent aussi s'y trouver celui de Meridah. Le mien et celui de dame Kahelyha ne sont pas présents, car nous avons renoncé au rêve.

Tout en haut de la tour, se trouve le miroir de Coléoptys, Niris, Mara, un seul et même miroir pour les trois, si j'ai bien tout saisi. Pour ce qui est de la structure, tout est à l'intérieur d'enceintes, et si l'on monte sur celles-ci, l'on peut voir à perte de vue les pattes de Coléoptys, tels des pics menaçants.

Je vais donc aborder ici certaines hypothèses.

Dans un premier temps, l'on observe le fait que les conteurs noirs actuels n'ont pas de miroir sur place, ce qui semble étrange car la fractale est l'interface entre notre monde et le monde onirique. Leurs miroirs sont donc cachés ou ailleurs. Que leur est-il exactement arrivé ?

Dans un second temps, il semble que le schéma structurel de la fractale suive une organisation précise. Tout en bas, le sablier, la base de la structure, de la prison. Ensuite viennent les multiples miroirs ayant nourris le rêve année après année, siècle après siècle, pour le renforcer. Viennent alors les gardiens du rêve, que sont les quatre piliers et le Sphinx, les agents de la cohésion et de la structure. Ensuite, arrivent les miroirs des voyageurs, des externes qui peuvent provoquer le chaos dans le rêve comme le sauver, avec une latitude d'action très grande. C'est vous, et anciennement moi. Puis, tout en haut, le miroir de Coléoptys/Niris/Mara, les 'originels', ceux que le Sphinx et les piliers se sont engagés à contenir ou à protéger, la raison d'être du rêve et sa principale faille. Il fut de nombreuse fois précisé par Mara que Coéloptys ne devait rien toucher, ou ce serait la fin, et qu'il était placé au plus loin. Coléoptys est placé au point le plus éloigné du sablier, soit la base du rêve, de sa prison. Quant à vos miroirs, ils sont les plus proches de Coléoptys. Au vu des conséquences que son contrôle des piliers a eu, je suppose que ce que Mara essaie de dire ici est qu'aucun d'entre nous ne doit se laisser avoir par Coléoptys, ou ce sera la fin. Car les voyageurs sont sans contraintes et artisans de leur victoire ou de leur propre démise, émissaires d'entre deux mondes.

Dans un troisième temps, concernant les statues montantes et descendantes reptiliennes, il s'agit là pour moi d'un mystère. Je ne sais ce qu'elles font là, ni si elles furent actives sans être pétrifiées un jour. Toujours est-il que visiblement, Coléoptys en prend peu à peu le contrôle via sa corruption, comme en témoigne leur changement soudain avec le remplacement de leur tête par un parasite cafardesque.

Dans un quatrième temps, la fractale et le système de miroir est très clairement une interface qui reflète les souvenirs et l'état de son possesseur. Les miroirs du bas ne contiennent que les derniers instants des sacrifiés, et leur conte, dans un inlassable enchaînement qui explique leur présence. Les miroirs des piliers relatent leurs derniers instants avant leur arrivée dans le rêve, mais de façon floue et terne, imprécise, de par leur existence si longue et le fait que Coléoptys prend peu à peu le contrôle. Nos miroirs reflètent nos Kâ, car notre aventure n'est pas terminée. Et celui de Coléoptys était brisé, car l'être de Coléoptys était brisé et scellé dans Om'Roktu. Mais avec son retour et sa montée en puissance, un nouveau miroir pousse sous le premier, Coléoptys plus fort que jamais. Les seuls données manquantes sont les miroirs des conteurs noirs, et le cas étrange de Mara et Niris. Pour ce qui est de mon miroir et de celui de Kahelyha, ils ont tout simplement disparus, notre connexion au rêve étant rompue et notre conte 'avorté'.

Dans un cinquième temps, le Sphinx en lui même est une énigme. D'où vient-il ? Sadusga semble penser qu'il vient du monde réel, suite à des actes qu'aurait commis Al'Shédyr. Une vision de Mara atteste que Niris était endormi au fond d'un cratère d'onyx, le sphinx faisant face à Shédyr. Plus on y songe, plus le sablier semblait être une base d'un contrat entre le Sphinx et Shédyr, et le Syndol un sacrifice pour "payer" le Sphinx ou l'aider dans ses actions. Pour cela il faudrait que nous parvenions à traduire une bonne fois pour toute ces fichues tablettes. Sadusga semblait avoir des informations et théories sur le Sphinx, aussi je la laisserai développer ce point si elle en a le temps. Elle sera plus à même de détailler sans bévues.

Dans un sixième temps, concernant les piliers. Il semble que Kashala et Nocturnal étaient les parents de Niris, tandis que Shédyr était le père de Kashala. Shédyr voulait forcer Kashala à un mariage arrangée, mais elle a fuit, rencontré Nocturnal... on connaît le dénouement. Au final, il s'est avéré que Niris était... maudit ? Enfermé ? Kashala est allé se tourner vers la seule personne apte à l'aider, son père, en désespoir de cause. Celui-ci était furieux, mais après coup, a néanmoins suivi sa fille après avoir été raisonnable et avoir accepté un rôle de 'père' et avoir fui quelque chose (politique, menace, ancienne vie, autre chose ?). Toujours est-il que Shédyr avait l'air de plutôt bien s'entendre avec son petit-fils, comme en témoigne le récit de Meridah sur les écrits de Ya et sa sœur. Nocturnal, Kashala et Shédyr, en œuvrant de concert, ont découvert le monde onirique, peut être avec l'aide de Niris. Ils y ont vu une source de pouvoir et d'histoire, un moyen de changer la réalité des choses et d'accomplir l'impossible. Dès lors, on sait que Shédyr a fait un pacte avec le Sphinx, mais on ne sait quand. On sait que Shédyr a sacrifié 13 enfants avec Ya, lors du premier Syndol, alors que Niris n'était pas là. Visiblement Akhala le savait et voulait être sacrifiée à leur place. On sait qu'elle est morte, et qu'elle est la première à être arrivée dans le rêve. On sait que le premier Syndol a été fait, et que Nocturnal et Kashala ont rejoint le rêve pour contrebalancer Akahala en tant que piliers. Nous savons que dans ce rêve, il est arrivé en premier lieu Niris et Coéloptys. On ignore les intentions de Shédyr à l'époque, et on en sait encore moins sur ses actuelles. On sait qu'il a lui même poignardé Khésyr, et qu'il l'utilise actuellement comme Dashrum, de part sa capacité familiale innée. Enfin, Shédyr a perpétré le Syndol depuis, acquérant de puissants pouvoirs avec Ya et Radasthaz, et réitérant le contrat. Visiblement, celui-ci a été rompu récemment, comme en témoigne les dires du sphinx et l'état du sablier, mais on en ignore la cause et la raison.

Le cas de Khafar est particulier. On parle d'une histoire qui recommence, d'un destin fatal devant être empêché, avec une volonté de fer. Nous savons que tout le groupe de conteurs était attaché à Niris comme nous le sommes à Mara, et que Nocturnal discutait beaucoup avec Khésyr. Je pense que la situation de Niris a convaincu Khafar de ne pas voir se reproduire un déchirement tel que celui qu'il avait vécu avec la mort de sa sœur Mara. Khafar a ensuite été trahi, comme on le sait, poignardé par Shédyr. Il était envahi par la colère, le désir de vengeance, mais s'est ensuite ancré dans la résolution et la volonté de fer qui était la sienne. Il a utilisé son Bâ comme une prison pour Coléoptys, voyant la puissance de ce dernier, qui visiblement avait déjà 'consommé' Niris. Il a lutté et son Bâ s'est finalement séparé en deux, l'un prison de haine, l'autre donnant... Mara, que nous avons être vraisemblablement... ce qui reste de Niris, avec pour apparence l'image la plus puissante dans l'esprit de Khésyr, symbole d'espoir : Mara, sa jeune sœur. Nous savons que Mara est ensuite parvenue dans notre monde, par un procédé inconnu, tandis que de toute sa volonté Roktu tentait de contenir Coéloptys, mais se faisait peu à peu dévorer. Du moins, je le suppose. (et je ne parle pas du cas étrange de son bâton, sa dague et sa personne dans le monde réel, en parallèle)

Voilà pour ce qui est de mes théories. Vous êtes bien sûr libres de commenter ou corriger d'éventuels passages.

Bondoulfe

avatar
Bondoulfe de Keplan

Messages : 16
Date d'inscription : 06/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport d'une visite imprévue de la fractale le 27 eme jour du second mois.

Message par Rokuchan le Mer 7 Mar - 15:01

Je tenais juste à revenir sur un point.

Concernant Kashala. Elle a fuit avec Nocturnal mais était enceinte (et donc Niris pas encore né) quand elle est retournée voir son père. Pour lui demander de fuir avec elle.

Donc, cela dénote bien qu'Al'Shédyr devait fuir quelque chose. Le Sphinx ? Coleoptys ? Aucune certitude même si j'ai ma petite idée.

Les éléments certains que vous avons sont ceux-ci :
- Nocturnal voulait que Kashala fuit son mariage ET son père.
- Kashala voulait que son père FUIT avec elle, trouve une place parmi les Conteurs Noirs, et puisse avoir son petit fils. Elle savait que son père allait la tuer pour avoir contrecarrer ses plans, et a fait peser la balance à son avantage en parlant des conteurs noirs et de son enfant. Ce qui signifie qu'Al'Shédyr avait besoin de l'enfant de sa fille pour quelconque plan -AVANT MÊME- le Rêve, et le Syndol.

Pour ce qui est de Khafar, petite rectification. Son âme s'est séparée en deux, l'un donnant Roktu, et l'autre donnant le Dashrum. Notre Mara est la conséquence de cette scission, elle n'était pas prévue, c'était un "accident". Je pense que l'âme de Niris a réussi à s'enfuir ainsi, devenant "notre" Mara, image parfaite donnée par Al'Khésyr de sa défunte soeur, qui était son monde entier. Mais ce n'était pas voulu.
Cela expliquerait "le nouveau jour" appelé par Al'Shédyr. Il parle de Mara. L'âme de son petit fils. Même après toutes ces années, il a besoin de Niris.

La seule certitude que j'ai est la suivante : Nous ne savons -rien- des plans d'Al'Shédyr. Ni de son lien avec le Sphinx et Coleoptys.
Prudence donc.

Sadusga
avatar
Rokuchan

Messages : 66
Date d'inscription : 06/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport d'une visite imprévue de la fractale le 27 eme jour du second mois.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum