Dossier du Stock d'Antimoine

Aller en bas

Dossier du Stock d'Antimoine

Message par Uther Ezeil le Dim 8 Oct - 12:51


Rapport de mission du 30ème jour du mois du Gobelin 286
Objectif : Stock d'antimoine.
Lieu : Territoire de Calphéon

Suite à mes études sur les minéraux et les différentes propriétés des métaux, Ikhlas m'a informé que Hans Leurd avait découvert un important stock d'Antimoine. L'antimoine est un minerai extrêmement rare, qui n'existe pas à l'état natif et dont on ne peut extraire que de petite quantité découverte au hasard dans un autre filon. Ce métal, toxique en le travaillant est aussi un métal qui a des particularités exceptionnelles, tant en alchimie que pour la confection des athamés. En de mauvaises mains il devient extrêmement dangereux voire mortel.

Je me suis donc rendu à Képlan auprès de Hans Leurd. Celui-ci m'informant que le stock appartenait à un riche notable et bourgeois de Calphéon, homme de loi, et qui en parralelle est aussi en secret un alchimiste appartenant à une sorte de confrérie ou de société secrète nommé "Le Comité de la Lance Dorée" et que le stock se situerait a priori chez lui directement.

Ecartant l'éventualité d'une action en force en plein milieu de la cité pour des raisons évidentes, Hans Leurd a pu me fournir une fausse identité grâce à des vrais faux papiers me faisant passer pour un Képlanais, ancien soldat, père de famille et propriétaire d'une riche mine de plomb où l'on avait découvert des filons de pierre noire il y a peu, découverte non mentionnée aux autorités comme le veut la loi et chose qui intéresse toujours grandement les alchimistes.

Hans avait eu connaissance de ce stock en parallèle à une enquête qu'il mène sur d'étranges intoxications ayant entrainées la mort de plusieurs pauvres dans les bas quartiers de Calphéon sans qu'il puisse clairement établir le lien.

C'est ainsi que profitant d'une réception donnée chez lui en l'honneur des noces de sa fille, je me rendais chez Pontius Fairfax, afin de tenter un échange de la fausse mine contre le vrai stock de marchandises, Hans m'ayant donné un faux acte de propriété et une bourse d'échantillon de pierre noire.

Sur place, après quelques écoutes et investigations et un accent képlanais a couper au couteau, je suis parvenu à obtenir une entrevue avec Fairfax. Hésitant au début il a rapidement été interessé par l'accord proposé par Urban Proctor, ma fausse identité donc, et l'accord fut trouvé après quelques négociations âpres. Après lui avoir remis le faux acte de propriété, un serviteur me mena à travers un dédale de couloirs et d'escaliers pour me conduisant au sous-sol de sa bâtisse où se situait son laboratoire d'alchimie.

Outre les instruments et grimoires d'alchimie classiques, je constatais la présence de chiens en cage, amorphes qui n'aboyaient et ne réagissaient pas à ma venue, puis une sorte d'étrange abattoir avec des carcasses de chiens suspendus a des crochets comme des porcs ainsi que des conditionnements de viande dans des emballages à quelques mètres seulement du laboratoire et des caisses d'antimoine qui étaient stockées là.

Alors que le serviteur de Fairfax m'aidait à sortir les caisses pas une porte dérobée donnant sur les quais, j'ai réussi à embarquer un grimoire d'alchimie ouvert, probablement celui qu'il utilisait à ce moment-là, en le glissant dans une des caisses d'antimoine afin de savoir ce qu'il trafiquait.

Peu de temps après et la porte du laboratoire refermée, Hans me rejoignait avec une barque sur le canal, nous chargions les caisses avant de quitter la ville en secret et à la faveur de l'obscurité pour rejoindre notre chariot un peu plus loin sur la berge, à l'extérieur de la cité.

Racontant ce qui avait été vu à Hans, celui-ci tira rapidement les conclusions que les résidus d'antimoine des expériences de Fairfax avaient sans doute été balancé dans la nourriture des chiens, avant que ceux-ci soient découpés comme viande offerte aux pauvres dans les bas quartiers par Grâce Fairfax, l'épouse de Pontius qui "apportait de la viande pour les pauvres" dans un but carritatif. Ce qui explique probablement l'intoxication et la mort de plusieurs personnes s'ils ingéraient des résidus de ce métal hautement toxique.

Concernant le Grimoire il a parlé d'un livre rare et précieux d'Alchimie, qu'il ne voulait pas conserver sur les terres Calphéoniennes étant donné la rigidité de la loi à ce sujet.

J'ai donc ramené le Grimoire qui a été donné à Ikhlas, la bourse d'éclats de pierre noire que je n'ai pas eu besoin d'utiliser pour les négociations et que Hans m'a dit de conserver, ainsi que les caisses d'Antimoine, stockées dans la Crypte.

Notes pour plus tard :
- Etude et travail sur l'antimoine avec Ikhlas et Uther
- Etude du Grimoire "Recettes et formules de chimie Expert" par le Petit Aldabert, pour Ikhlas.
- Se renseigner sur l'enquête de Hans Leurd
- Se renseigner sur le "Comité de la Lance dorée"
avatar
Uther Ezeil

Messages : 109
Date d'inscription : 06/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum