[DIGRESSION] Retour ô Combien méritant du vénéré Batracien

Aller en bas

[DIGRESSION] Retour ô Combien méritant du vénéré Batracien

Message par Bondoulfe de Keplan le Mer 8 Nov - 20:14


Digressions de Bondoulfe
Ola les gens. Enfin les gens ça fait pas très épique, mais ça me semblait pas mal pour entamer un message. Je crois.

Toujours est-il que je rédige cette note vis-à-vis de la soirée d'hier. Pas la partie sur les pirates. Celle avec Livia et le retour de notre bien aimé crapaud.

On va faire logique et aborder un point après l'autre, hein, parce que bon autant pas s’emmêler plus que de raison. Donc Livia, dans un premier temps. Et Mara. Elles ont été attaquées par un conteur noir, qui en écrivant dans son bouquin a réussi à forcer l'ouverture de la porte. Oui la porte de chez Uther. Oui cette porte lourde là oui. Et visiblement, il s'apprêtait à faire brûler la maison, "finir l'histoire" comme il a dit, si Livia ne lui livrait pas Mara.

Là, la gamine elle a fait ce que tout gamin fait quand il n'a pas de héros pour le sauver, elle a paniqué. Elle a ouverte une porte vers le monde onirique, et emmené Livia avec elle, pour atterrir devant Noktu. Le type avec son masque d'oiseau-cigogne-ibis. Le conteur noir les a suivi, mais Noktu l'a visiblement détruit dans le monde onirique en un claquement de doigt. Donc, ensuite, il donne le don de Mara, en moins puissant, à Livia, en lui disant que c'est important et que ça nous sera utile, avant de renvoyer Mara et Livia dans le monde réel.

Quand elles sont revenus, c'était pour trouver le conteur noir prit de folie, qui s'est enfui en hurlant à toute vitesse en dehors de la maison, son livre de conte attaché à lui avec une chaîne. Livre de conte qui visiblement comportait une rune. "La rune de Sona barré" comme l'a dit William, au visu du dessin croqué par Mara. Enfin, vu la tête d'Ikhlas, ça semblait une représentation raisonnable. Toujours est-il que Livia possède aussi la magie onirique maintenant. Donc on est dans de beaux draps.

J'en viens donc au deuxième point. William a tracé la rune en question sur un bouquin, et demandé à Mara de toucher la rune, qui s'est chargée d'énergie onirique. Il a ensuite écrit dans le livre, malgré les taquets de Tharsilla, et fait venir dans notre monde ce cher M. Toaddlepot. Je dois avouer que ça faisait plaisir de le revoir en vie celui-là, c'était surprenant. Tout un fatras pour une grenouille qui parle ! Les fogans aussi ils parlent non ? Bon bah voilà, pas de quoi en faire un plat. De toute façon il vient du monde onirique.

Enfin, l'aspect important, à côté du fait que ce magnifique batracien soit en vie alors que nous l'avions vu clairement réduit en charpie, c'est qu'il n'avait ni sa pipe, ni sa tasse. Et qu'il nous a d'ailleurs demandé de lui restituer, se souvenant parfaitement de notre rencontre. Visiblement, il a d'abord été choqué qu'on lui dise qu'il était mort, se témoignant bien vivant, mais quand on lui a dit qu'il avait été tué par le Lynx (Mara en vérité), il a répondu que cela arrivait souvent dans la futaie des songes. Bien, visiblement, la mort est une notion un peu abstraite et sans conséquence dans le monde onirique. Fait important par contre, il n'avait pas sa pipe et sa coupe, du fait que nous les avions avec nous. Peut être bien que ce qui se trouve dans le monde réel n'existe plus dans le monde onirique ? D'un point de vue des impacts je veux dire. Le crapaud est mort, il est vivant, mais il n'a plus sa tasse parce qu'on l'a prise. Vous voyez le truc ?

En tout cas, avant de partir, ce cher animal gracieux a eu le temps de répondre sur le rituel du Syndol, je cite : "C'est bien parce que c'est vous, donc je vais le dire. C'est les commandements, le sommeil originel.
Le rituel d'origine, OOPS ADIEU."

On notera qu'il a disparu quand l'énergie de la rune s'est dissipée, retourné dans le monde onirique. Visiblement, pour qu'un fait écrit dans un livre reste réel longtemps, il faut une grande quantité de magie onirique. Je n'ose même pas imaginer ce qu'a nécessité la futaie, si l'on n'est pas entré de nous même dans le monde des rêves. Enfin je m'égare et ça fait mal à la tête, donc je vais arrêter ici, j'ai mal à la main. On ne devrait pas demander aux vieux hommes d'écrire comme ça. D'ailleurs vous avez remarqué que c'est souvent les vieux qui sont érudits et qui écrivent le plus ?
avatar
Bondoulfe de Keplan

Messages : 16
Date d'inscription : 06/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum